Damage des pistes à Courchevel en 1965 / © INA

Dans les années 60 à Courchevel, un journaliste suit les pisteurs au cours d’une journée. Il montre leur travail pour la préparation des pistes et des compétitions.

Il y a 50 ans à Superbagnères aussi on damait à la main!

Jusqu’en 1970 et l’arrivée de la première dameuse “Ratrac”, le damage des piste était réalisé uniquement pour les courses et les compétitions.

Ce “damage” était réalisé à la pelle et au ski. L’équipe de damage partait du bas de la piste et la remontait, les skis perpendiculaires à la pente puis redescendait de la même façon jusqu’à ce que la piste soit damée.

Plus tard comme on le voit dans la vidéo, un rouleau de damage est arrivé. Il se trouve aujourd’hui au restaurant “La chapelle” sur le plateau de Superbagnères.

Jean-François Meili se souvient:

Jean-François Meili aux comandes de la première dameuse de Superbagnères
Catégories : Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *