Le Grand-Hôtel – Superbagnères la pionnière

Le Grand-Hôtel

Dès l’été 1912 est construite une hôtellerie provisoire avec tout le confort nécessaire et proposant de véritables festins.

Elle ne devait persister que quelques années, le temps

de la construction du Grand-Hôtel, mais la grande guerre ralentissant les travaux et elle subsistera jusqu’aux début des années vingt.

La première pierre du Grand-Hôtel est posée dans l’été 1911. Du bois aux pierres de taille, l’ensemble des matériaux nécessaires à sa construction sont acheminés par la Crémaillère mais le débit                de celle-ci étant limité, entre les circulations voyageurs et le transport des marchandises, les travaux avancent lentement.

Le 28 juillet 1914 éclate la grande guerre et les travaux sont arrêtés pour une durée de quatre ans jusqu’à la fin de celle ci.

Dès l’été 1920, l’aile Maladeta abritant le restaurant est ouverte mais

il faudra attendre trois années avant de voir l’hôtel ouvert en totalité.

” En ce Dimanche 23 Juillet 1922 quelque 200 invités se pressent sur le plateau de Superbagnères afin d’assister à un évènement qui fera date dans les annales de la Reine des Pyrénées:

 l’inauguration officielle du Grand Hôtel. “

À l’intérieur de l’Hôtel, tout est prévu  pour charmer

les heures du soir : orchestre choisi, danse, artistes professionnels et amateurs, concerts classiques ou représentations improvisées. Bref, c’est l’existence d’un club aristocratique et restreint,

ou mieux encore, le charme de la vie de château

à 1800 mètres d’altitude. 

Contactez-nous

© Superbagnères la pionnière 2020 – tous droits réservés, pour plus d’informations consultez les Mentions légales

Conformément à l’article L.122-4, du Code de la propriété intellectuelle, sont autorisées uniquement les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration.

Toute représentation ou reproduction faite sans le consentement de l’auteur constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.